Contrôle des facteurs de risque cardio-vasculaire

saint-orens-10Un facteur de risque cardio-vasculaire (FRCV) peut être défini comme un état clinique ou biologique qui augmente le risque de survenue d’un événement cardio-vasculaire donné :

  • infarctus du myocarde (IDM)
  • angine de poitrine
  • accident vasculaire cérébral (AVC)
  • artérite

Différentes études de grande échelle ont permis de les identifier de façon précise. Il existe des FRCV non modifiables (l’âge, le sexe masculin, les antécédents familiaux de maladies cardio-vasculaires) et des FRCV modifiables :

  • tabagisme
  • excès de LDL-cholestérol (« le mauvais cholestérol ») et baisse du HDL-cholestérol
    (« le bon cholestérol »)
  • diabète
  • hypertension artérielle (HTA), stress psychosocial et obésité abdominale.

D’après les résultats de l’étude INTERHEART, on sait par exemple qu’un sujet fumant 40 cigarettes par jour a environ 10 fois plus de risque de présenter un IDM.

Des facteurs protecteurs ont été également mis en évidence : la consommation quotidienne de fruits et de légumes et la pratique d’une activité physique régulière diminuent respectivement le risque d’IDM de 30 et 15%.

Notre enjeu est d’agir sur les FRCV modifiables afin de les corriger le mieux possible et d’éduquer le patient afin d’inclure le plus naturellement possible les règles d’hygiène de vie saine pour diminuer le risque de récidive de maladie cardio-vasculaire.

Pour cela, le programme de chaque patient est personnalisé et peut comprendre :

  • une aide au sevrage tabagique (consultation auprès d’un tabacologue, conférences)
  • une éducation nutritionnelle (bilan auprès d’une diététicienne, atelier diététique, repas thérapeutique, etc.)
  • la gestion du stress (consultation auprès d’un psychologue, techniques de relaxation…)
  • une séance d’éducation thérapeutique sur les différents thèmes (troubles du cholestérol, diabète, hypertension, insuffisance cardiaque, activité physique, connaissance du traitement…)

Une évaluation initiale et finale sont réalisées afin d’observer la progression du patient quant à la connaissance de pathologie et la maîtrise de ses FRCV.